St-André, un souffle nouveau

Accueil > Groupe minoritaire

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
(Joachim du Bellay)

C'était le "scoop" des voeux à la population de Monsieur le Maire en ce début d'année : réfléchir à l'accueil de migrants à Saint-André. Nous l'avions appris en même temps que vous.
Ce n'était donc pas un voeu pieu puisque la commune, en partenariat notamment avec l'association ESTUAIRE SOLIDARITÉ, est en passe -à l'heure où nous écrivons ces lignes- d'organiser l'arrivée de deux familles.
Le principe de fraternité, symbole de notre république, échappe à l'abstrait pour s'inscrire dans le paysage et le quotidien de notre commune. Nous saluons cette initiative qui fait écho aux valeurs de solidarité que nous défendons.
La grande maison blanche du centre-bourg (nous nous étions en son temps émus de sa préemption et de sa démolition programmée) va rouvrir ses volets et résonner des bruits joyeux de la vie de famille.
Même si leur présence n'est que temporaire, nous ne doutons pas un seul instant que l'accueil des Andréanais sera bienveillant.
L'entre-soi est d'une tristesse absolue. On apprend des autres... toujours, et nos menus soucis du quotidien sont bien peu de chose face au déracinement d'un exil forcé.
Nous sommes prêts et enthousiastes à l’idée d’accueillir ces nouveaux arrivants.
Entre mer et Brière -n'en déplaise aux esprits chagrins s'il en est- notre coin de terre leur sourit.
 

Le groupe «Saint-André un souffle nouveau»
Mai 2019

Dominique Amisse - Laurence Domet-Grattieri - Franck Delalande - Chantal Cancouët - Steve Gabory - Anne Raingué-Gicquel.